top of page

Hermès Parfum . Edition spéciale pour le bal "April in Paris" 1951

Dernière mise à jour : 14 juin 2023

Un événement caritatif mondain américain à rapprocher du Bal des Petits Lits Blancs




Flacon en cristal de Baccarat Hermès

Edition spéciale pour le bal "April in Paris" 1951

organisé dans le cadre de l'amitié Franco-Américaine pour célébrer les 2000 ans de Paris.

Un exemplaire similaire était présenté lors d'une vente en 2016 à Paris. Expert Jean-Marie Martin Hattemberg



Vue de la réserve avec l'étiquette sur une face

Porte l'étiquette Baccarat et le numéro gravé dans le cristal

Bal "April in Paris" 1951

Le premier événement a eu lieu en 1951, à l'occasion du 2000e anniversaire de la ville de Paris. Le bal "April in Paris" est devenu un gala annuel. A cette occasion la maison Hermès a marqué l'événement par la sortie de cette délicieuse présentation dans un flacon inédit.



Le concept du Bal April in Paris

Le bal "Avril in Paris" , gala annuel américain, avait pour but principal d'entretenir les liens d'amitié franco-américaine à travers des échanges culturels et d'apporter une aide aux organisations caritatives américaines et françaises. Dès 1952 le gala s'est déroulé au Waldorf Astoria NY, hôtel mondialement connu pour ses expositions à New York. Claude Philippe, directeur des événements de l'hôtel avait pris en charge toute l'organisation et avait demandé à Elsa Maxwell (1883-1963) chroniqueuse américaine, écrivain et organisatrice de soirées mondaines de l'aider dans sa lourde tâche.



Le bal 1957 (ph Paris Match)


Les billets de tombola qui coûtaient 100 dollars permettaient de gagner des lots de haut vol. On pouvait gagner bijoux de valeur, fourrures rares, parfums de luxe et même des automobiles. Lors de la soirée de 1960, une voiture Ford Thunderbird, un manteau en Chinchilla, 25 caisses de vins français de grands crus, peintures et porcelaines originales étaient parmi les lots les plus convoités. Curieusement un caniche de race, faisait partie des meilleurs lots.


Les invités ne repartaient jamais les mains vides ! coffrets-cadeaux, champagne, cognac, objets de luxe, argenterie, acce ssoires de mode... figuraient dans la liste des présents remis aux invités. Lors de la soirée de 1979, des prix d'une valeur de 106 000 dollars ont été distribués. Au cours de son histoire, le bal, qui était exonéré d'impôts, a rapporté des millions de dollars, qui sont allés principalement à plus de 20 organisations caritatives américaines et à des organisations caritatives françaises. Une équipe de trois personnes était rémunérée à temps plein tout au long de l'année pour l'organiser. En ce qui concerne les dépenses du bal, le fondateur a déclaré : "Nous faisons payer le plus, nous donnons le plus et nous gagnons le plus - c'est une formule à succès". C'est le moins qu'on puisse dire !


Bal "April in Paris" 1953

Le bal du 20 avril 1953, célébrait le 400e anniversaire de la mort de l'écrivain et humaniste français, François Rabelais. Un spectacle charmant s'est déroulé sur un choix de six disciplines, avec la collaboration de Marcel Rochas, Jacques Fath, Jeanne Lanvin, Nina Ricci ... Un défilé de mode époustoufflant réunissait les plus grandes maisons de couture parmi lesquelles Balenciaga , Balmain , Desses , Diro , Fath , Givenchy , Gres , Lanvin , Patou et Schiaparelli. Quant aux modistes elles avaient leur place à part entière. Gilbert Orcel , Legroux Soeurs , Paulette, Caroline Reboux s'illustraient par des créations inédites. Les invités ont pu assister à une représentation d'une pièce de François Rabelais, avec Walter Slezak dans Rabelais, Tom Ewell dans Panurge, Betsy von Furstenberg dans Lady Dantern, Albert Hecht dans Friar John et John Cromwell dans Bird. Les Ringling Bros et Barnum & Bailey Circus ont produit un spectacle de grande qualité où gymnaste, jongleur, gargantua et animaux savants ont pu faire leur numéro. Les meubles, tapisseries et bannières des XVIIe et XVIIIe siècles français ont été fournis par French & Co., Lace and Tulle par la Fédération Nationale Française de Dentelles Tulles Broderies et Passementeries, et les bijoux par Cartier.


Les potins du bal


Marilyn et Elsa Maxwell 1957



L'événement de 1957, auquel assistaient le sénateur John F. Kennedy, sa femme Jackie et Marilyn Monroe, réunissait près de 1300 invités. Ces derniers ont fait don de 130 000 $ à des œuvres caritatives, le duc et la duchesse de Windsor étaient également présents à la soirée. La duchesse et Elsa Maxwell étaient en froid et ont pris place à l'apposée l'une de l'autre. Le duc et la duchesse étaient les invités d'honneur et étaient assis à la table la plus visible de la salle de bal. Un article du Times Standard a même affirmé que Maxwell avait invité Monroe au bal pour embarrasser publiquement la duchesse. Quand Monroe est arrivée, plus de 30 photographes ont délaissé la duchesse pour photographier le couple Monroe Miller. Après le bal, un riche courtier new-yorkais a proposé de faire un don de 50 000 $ à une association caritative si Maxwell et la duchesse abandonnaient leur querelle et se serraient la main devant des photographes de presse. Maxwell était disposée à mettre fin à la querelle de cette manière, mais la duchesse a décliné l'offre. Cette année là, une Citroën et une Chrysler figuraient dans les lots.


Bal "April in Paris" 1954

Robert Joffrey a aménagé la salle de bal comme la cour de Versailles pour le bal de 1954, avec des étudiants du Joffrey Ballet et de l'American Ballet Theatre comme interprètes, et Victor Borge dans le rôle de Louis XIV. Audrey Hepburn qui devait interpréter John Paul Jones, a du pour raison de santé, être remplacée à la dernière minute par Gloria Vanderbilt.

La salle de bal était décorée de marronniers de 30 pieds (9,1 m) de haut. L'événement a rapporté 170 000 dollars américains à des œuvres caritatives.



Bal "April in Paris" 1957

Le magazine Paris Match n°421, du 4 mai 1957, consacrait un article de six pages sur le Bal "April in Paris" de New York, dont 2 pages sur Marilyn et Arthur Miller. L'article est intitulé "A New York Le Bal des trois couleurs".

On apprend que le repas reconstituait le gigantesque menu des noces du marquis de La Fayette avec 7 services, 19 plats français et 9 vins ainsi que champagne et liqueurs.


Les invités n'avaient d'yeux que pour le couple rayonnant Monroe Miller, 1957


Marilyn Monroe

et Arthur Miller










La duchesse de Windsor

et Mrs Gaynor



Les années suivantes

En 1968, le nom du bal devient Bal de l'Amitié. Le nouveau nom ne dure qu'un an et redevient "le bal Avril in Paris" en 1969. En 1973, Joséphine Baker est la vedette du bal. Russell Edwards du New York Times déclare que même en 1974, le bal Avril in Paris reste le plus prestigieux, avec sa liste d'invités nationaux et internationaux.



FIN

71 vues

Comments


bottom of page