• Geneviève Fontan

Hermès "Symbiose", ligne créée par Marie-Pierre Bernard• Himalaya, flagbag de la Collection Symbiose

Mis à jour : juil. 31



français-anglais

Page en cours de finalisation


Marie-Pierre Bernard est la styliste qui a créé pour Hermès le sac Himalaya, dans la Collection Symbiose, pour laquelle elle a dessiné chaque pièce. La Ligne Symbiose réunit douze sacs reconnaissables par leur caractère inédit. Des sacs d'apparat au design surréaliste. Le sac Himalaya, flagbag de la Collection, présente un double attrait : ce sera le sac à main hors du commun pour les fashionistas où le sac sculpture à poser sur un meuble pour les amateurs d'art, car il s'agit bien d'une oeuvre d'art. Il va de soi que les deux options sont compatibles.

Marie-Pierre Bernard est la fille du célèbre industriel automobile, Pierre Bernard.



Himalaya sac Hermès ligne Symbiose - Modèle unique dédicacé, présenté dans sa vitrine spécialement conçue par Marie-Pierre Bernard


Pierre Bernard (1922-1991)

Pierre Bernard, industriel de l'automobile, est considéré comme l'un des plus grands mécènes de l'architecture futuriste. Il a financé les recherches d'Antti Lovag, cet architecte hongrois à la folie créatrice, très en avance sur son époque. On lui doit le Palais Bulles à Théoule-sur-Mer, une villa de 1200m2 originellement conçu pour le compte de Pierre Bernard dont Pierre Cardin a fait l'acquisition au décès de ce dernier en 1991.



Marie-Pierre Bernard

La jeune femme, diplômée des Beaux-Arts de Lyon dans la discipline architecture-sculpture, a tous les atouts pour créer, avec méthode et maitrise, en totale liberté d'expression. Elle ne s'en privera pas.


Marie-Pierre Bernard a cette beauté discrète et mystérieuse qui intrigue et interroge. Elle se montre peu et le visage enfoulardé que nous connaissons d'elle est celui d'une personne pensive, peut être aussi préoccupée.



Ses créations osées de la Collection Hermès ont été accueillies avec "effarement", comme les premières oeuvres de Picasso. Ce sont désormais des pièces de collections inscrites dans l'histoire du sac à main du XXe siècle. 


Lorsque en 1982, Marie-Pierre Bernard exprime son désir de se lancer dans la haute couture. Son père, Pierre Bernard, passionné d’Art,  toutes disciplines confondues, l'encourage et accepte que son Groupe finance les désirs créatifs et prometteurs de sa fille. C’est ainsi qu’un grand atelier-boutique ouvre au 177 avenue du Maine à Paris sous l’enseigne « Pour Échanger Quelques Mots ». La façade ornée d’un spectaculaire trompe-l’œil par Fabio Rieti, est comme un clin d'oeil, qui en dit long sur la personnalité de la propriétaire de l'établissement.


Première et dernière collection de Marie-Pierre Bernard

La première collection de Marie-Pierre Bernard, réalisée (mettre l'année) dans des peausseries les plus rares, est inaugurée en présence d'un Tout-Paris observateur, dans l'atelier de l'avenue du Maine. La styliste n'aura pas besoin d'une clientèle de sympathie, le succès est au pas de sa porte, toutes les pièces présentées trouveront preneur.

C'est tout naturellement que la créatrice prépare, la joie au coeur, sa deuxième collection. L'inspiration n'attend pas à se manifester. Elle travaille avec une fougue et un désir que personne ne peut réfréner. Elle s'applique et ne compte pas les longues journées de travail qui envahissent sa vie. Elle oeuvre pour que tout soit parfait.

Cette seconde collection conçue et travaillée avec un désir immense d'aboutir solennellement ne verra pas le jour.

En effet, son père, Pierre Bernard, doit abandonner pour cause de santé la direction du Groupe Bernard, qu'il laisse à son fils Jean-Patrice et à leur demi-soeur. Et là tout se complique pour Marie-Pierre. Les héritiers décident la fermeture de l'atelier de l'avenue du Maine "sans préavis".

Marie-Pierre Bernard reste sans voix et plonge dans une profonde détresse. Son père tente en vain une médiation pour influencer les nouveaux dirigeants, mais Jean-Patrice Bernard, le nouveau grand patron, reste inflexible.


L'après "Pour échanger quelques mots"

Pour tenter de sortir de son état dépressif, son mari lui suggère de contacter des maisons de couture avec lesquelles elle pourrait collaborer. Elle pense à Hermès en premier, mais en 150 ans d'existence, la maison Hermès n'a jamais confié la création de sa maroquinerie à une styliste extérieure !

Il suffit d'y croire ! n'est pas une mauvaise pensée.


Tandis que les employés de son frère démontent le trompe-l’œil de Rieti, déménagent tout l’atelier et licencient le personnel sans ménagement, Marie-Pierre Bernard vit confinée, dans un grand désespoir.

Et c’est à cet instant que Cyrano de Bergerac intervint . Vous allez comprendre. Le mari de Marie-Pierre Bernard, écrivain, doué d'intuition, a la capacité de retourner les situations périlleuses. Il se met à la place de Christian de Neuvillette et rédige une lettre à l’adresse de Roxane (Jean-Louis Dumas, alors Président de la Maison Hermès). La lettre postée, il suffira d'y croire pour attiser les pensées positives.


Marie-Pierre qui guette le facteur, reconnait le sigle d'Hermès sur l'enveloppe de papier mat de couleur ivoire glissée dans sa boite aux lettres. Son coeur bat très fort. Fragilisée par les événements, elle n'ose pas l'ouvrir, persuadée que la réponse est une réponse de courtoisie. Elle attend le retour de son mari pour qu'il lise la lettre et lui annonce lui même la nouvelle, avec ménagement.

Son mari lit la lettre à haute voix après l'avoir parcourue.

C'est un bonheur pour Marie-Pierre. Jean-Louis Dumas lui révèle de sa belle écriture manuscrite que chaque fois qu'il empruntait l'avenue du Maine en revenant de l'aéroport, il regardait, intrigué, le trompe l'oeil de Rieti. Si bien qu'il était rentré dans la boutique pour flâner et avait admiré l'originalité du travail du cuir des modèles exposés. La lettre se terminait par une invitation à venir lui montrer tout son travail conceptuel.

L'arrivée chez Hermès

C’est ainsi, qu’après plusieurs rencontres et des débats passionnés sur la créativité en matière de mode et de maroquinerie, Jean-Louis Dumas donne à Marie-Pierre Bernard carte blanche pour concevoir en trois mois une collection de sacs. Il émet cependant des réserves en insistant sur le fait que le dessin ne devait pas déroger au style Hermès.

Marie-Pierre Bernard travaille sur des projets. Puis, à l'approche de l'échéance, dubitative, mitigée quant à ses dessins, elle demande à son mari ce qu'il en pense. Elle n'aura pas à le regretter.


Son mari en toute franchise lui fait part de sa position et lui fait grief d'avoir pris à la lettre la recommandation de J.L.D. "le dessin ne devait pas déroger au style Hermès". Bridée par cette "menace" M.P. Bernard n'a pas pu s'exprimer selon ses inspirations émotionnelles et créatives. En fait elle n'est pas satisfaite de son travail comme elle aurait dû l'être.


Reconnaissant que ses essais n'ont rien d'enthousiasmant, elle déchire ses dessins pour repartir sur les idées qui galopent dans son imagination et là c'est la voie royale qui s'ouvre à elle. Il faut faire vite, l'échéance approche ! En architecte, elle dessine les plans comme elle dessinerait un concept architectural. La ligne Symbiose est à des "siècles" de l'escarcelle ou du réticule. Il en résulte une éclosion de sacs au design fou d'un effet choc. J.LD approuve et donne le nom de Symbiose, ou de Classiques Insensés à cette Collection dont le flagbag est le sac Himalaya.


Au sommet de longs efforts... l'Himalaya

C'est le seul sac Hermès, nommé Himalaya. Il a été dessiné par par Marie-Pierre Bernard. Ce nom "Himalaya"trouve son origine dans le fait qu'au moment de lancer la collection Symbiose, Jean Louis Dumas considérait que faire accepter les hardiesses de la création (couleurs, mélanges de matières, déstructuration des formes) était à rapprocher de l'exploit de l'escalade d'un sommet tel que l'Himalaya. C'est pour cette raison que le modèle phare de la collection a été ainsi baptisé par Jean-Louis Dumas.




Parti d'un Kelly, la styliste a travaillé sur la structure du sac, n'hésitant pas à bousculer les angles vifs et à écarteler les pans repliés. Le fermoir qui a basculé dans le vide a conservé ses sanglons.






Métamorphose du Kelly





















Pour une mise au point, le sac Birkin appelé familièrement Himalaya, est un sac Birkin en crocodile fabriqué dans une peausserie tibétaine : peau crocodile niloticus himalayenne






L'oeuvre sculpture

En partant de l'évidence que Le sac Himalaya est une oeuvre d'art, en l'occurrence une sculpture composée d'un assemblage de cuirs classiques et exotiques qui habillent la structure d'un sac à main, Marie-Pierre Bernard a donné une suite à l'oeuvre unique du sac Himalaya qu'elle a créé et que lui a offert Jean Louis Dumas. C'est un peu comme l'histoire intime du sculpteur et du fondeur.








Elle a dessiné pour le sac Himalaya dédicacé, une vitrine avec une monture en métal laqué rouge à trois vantaux où chaque volet latéral retrace l'histoire et le cheminement de la création du sac Himalaya.




Les sacs de la ligne Symbiose ou Classiques Insensés

"Symbiose" est un nom qui vient du grec ancien "deux vies ensemble". La Collection Symbiose comprend 12 sacs.

Blue Gardenia, Caroline, Comète, Himalaya, Madison, New Amsterdam, Président, Sari, Sumo,  Sumac,  Union Jack, Yorkshire

Pour la styliste Symbiose chamboule les codes en beauté. La symétrie perd tout sons sens. La mitoyenneté des couleurs est des plus heureuse. Le crocodile, le lézard et l'autruche côtoient la vache ou l'agneau. Les obliques, les cercles, les découpes et les formes géométriques les plus variés s'imbriquent ou se superposent avec enchantement.




Président


Comète,1989




Sumac



Blue Gardenia




New Amsteram



Madison


Caroline






Sari

Union Jack

Yorkshire






Coupures de presse



1986
































Photos et dessins originaux, (archives Marie-Pierre Bernard)

Textes d'après Marie-Pierre Bernard

16 vues

Siège social :

ARFON MAISON D'EDITION

9 place Lafourcade

31400 Toulouse 

France

Adresse postale :

ARFON

BP 34047

31029 TOULOUSE CEDEX 4

FRANCE

Tél. (0033) 0608547922

Contact

  • Facebook
  • Instagram

Inscrivez-vous sur notre liste de diffusion pour  recevoir nos offres promotionnelles