• Geneviève Fontan

Louise Boulanger

Mode Parfum Flacon - Art déco


Apprentie au sein d’une maison de couture dès l’âge de 13 ans, Louise Boulanger (1878-1950), petite-main chez Louise Chéruit, couturière renommée des années 1925, ouvre son propre salon en 1927.


Rare publicité, tiré de "Le Livre d'Adresses de Madame - Annuaire de la Parisienne" (1929)


« Elle fait partie de cette génération de créateurs qui ont véritablement changé la silhouette de la femme au début du XXe siècle, en proposant des vêtements plus fluides et décontractés », dira Matthieu Semont qui présentait aux enchères le 24 juin 2020 à Saint-Jean-de-la-Ruelle une sélection d’œuvres d’art provenant de la collection de cette modiste active à Paris durant l’entre-deux-guerres.



Très vite elle compte parmi ses clientes des célébrités telles que Marlène Dietrich.





« Lou Berri », 1929 - Flacon en verre teinté absinthe de section hexagonale, à pans coupés, col facetté, bouchon octogonal titré et siglé à l'or du logo de la marque.




Détail du bouchon


TOUT LE MONDE EN PARLE

"La maison fondée par Louise Boulanger, au 3 rue de Berry est une jeune maison mais riche de toute cette expérience de tout cet apport technique de toutes ces traditions de parisianisme délicat que la directrice a recueillis au cours de sa brillante carrière. Louise Boulanger qui a toujours vécu dans une atmosphère de fashion et de fanfreluches connait admirablement les ressources et les secrets de cet art si complet qu'est la couture et qui réclame à la fois la vision plastique du statuaire, la vision colorée du peintre avec le sens aigu de cette chose mystérieuse et indéfinissable qu'on ne trouve qu'à Paris et que nous appelons : le chic.



C'est pourquoi les belles étrangères et l'aristocratie parisienne ont déjà appris le chemin des salons de la rue de Berry car les clientes savent à quelle artiste, quelle magicienne experte elles confient le soin de les parer. Le choix même de cet emplacement est tout un programme. La rue de Berry est large, silencieuse, d'une distinction de bon aloi, mais, à-côté, à quelques pas, c'est l'animation étincelante, c'est le modernisme triomphant des Champs-Elysées.



Griffe "Louise Boulanger 3 rue de Berry"




Louise Boulanger : Robe du soir 1928,

MET, NY



Entrez dans ces vastes salons, dans ces hautes pièces sobres, où chantent des accords de tons si subtils et si mélodieux entre les tapis et les tentures et qu'éclairent d'une lumière diffuse et caressante des lustres formés de simples couronnes bordées de perles électriques qui rappellent les anneaux plantés de torches du liminaire moyenâgeux, et vous aurez une impression de traditionalisme assoupli mêlé au plus gracieu modernisme.



Un salon de la rue de Berry



De l'allure, une dignité harmonieuse, avec une façon pimpante et spirituelle d'être à la page. Et comme l'on comprend, à l'air que l'on respire, que les femmes soient ici habillées et non point costumées... Dans les plis de leurs toilettes, c'est toute la grâce et toute la quintessence de mode parisienne qui frissonne...

Reportage tiré de

La Renaissance de l'Art Français et des Industries de Luxe, Juin 1924





Louise Boulanger - Vogue, 1936





Portrait de Louise Boulanger, 1926


Logo Louise Boulanger















MODE - ELEGANCE ET DECADENCE

XXe siècle


XXIe siècle - Collections Céline - Givenchy - Isabel Marant


89 vues0 commentaire